Vous parcourez la rubrique

Nos collections

Le musée du Gévaudan qui ouvrira ses portes au public en 2022 recèle un très grand nombre d’œuvres propriétés de la Société des Lettres.
Nous vous proposons d’en découvrir une nouvelle, chaque semaine, picorée parmi les 1800 qui seront présentées au public en ne respectant ni thème, ni chronologie.

La pierre des cachots de La Bastille. 1789

Dès le 16 juillet 1789, le patriote François-Marie Palloy, maître-maçon parisien, obtient le marché de la démolition de la prison royale.

Devant le nombre de curieux qui cherchent à s’approprier un souvenir, un peu comme un éclat du mur à Berlin au lendemain du 9 novembre 1989, Palloy met en place une organisation qui va faire sa... Lire la suite...

Le psautier de Saint-Cher, 1498

C’est probablement le plus ancien ouvrage de la bibliothèque de la Société des lettres. Cet incunable grand format de 336 pages (livre imprimé entre 1451, début de l’imprimerie, et 1500), date précisément de 1498. Il est sorti de l’atelier d’Anton Kolberger (1443-1513), contemporain de Gutenberg, à Nuremberg en Bavière. C’est alors le plus important imprimeur d’Allemagne.…

... Lire la suite...

La collection ornithologique et son oiseau rare, 1841

Depuis l’origine (1836) les collections du musée sont riches d’un petit département ornithologique.

Il s’est largement agrandi en 1841 quand le fils du Dr Poussié, de Marvejols, membre de la Société, a remis à celle-ci la collection déjà ancienne de son père.

Quelques années plus tard un don de M. Borrelli de Serres, de Mende,... Lire la suite...

La cascade de Rûnes, peinture romantique de 1842

La cascade de Rûnes, ou Rhûnes, verse depuis 70 mètres de haut l’eau du mont Lozère côté sud. Le hameau tout proche et le ruisseau, affluent du Tarn, portent le même nom. C’est désormais un site naturel classé depuis 1942.

Cette huile sur toile, de 178cm x 135 cm, parfait exemple du courant romantique, est l’œuvre du... Lire la suite...

Portrait du docteur Samuel Blanquet – 1740

Natif de Serverette ayant suivi ses études à Montpellier, le Dr Samuel Blanquet (1686-1751) fut le grand médecin gévaudanais du XVIIIe siècle qui affronta avec bravoure la peste de 1721-1722 à Mende. Il eut un alter ego à Marvejols, le Dr Rochevalier.

On ne savait pas alors que le mal était propagé par une puce, parasite d’un... Lire la suite...

La déesse-mère gallo-romaine, dite « La Vénus de Langlade ».

C’est en labourant la parcelle Lou Chasset, au nord de Langlade, commune de Brenoux, en aval du site gallo-romain de Lanuéjols arrosé par la Nize, qu’est apparue fortuitement cette exceptionnelle « Vénus du Valdonnez » en 1959. Divinité féminine en calcaire, elle est qualifiée de déesse-mère par les archéologues. Comme la Victoire de Samothrace, elle a perdu la tête et... Lire la suite...

Le crâne trépané du dolmen de Chapieu

Le crâne trépané du dolmen de Chapieu (5000 ans ? avant J-C)

Le crâne trépané du dolmen de Chapieu a été mis à jour en 1914 par le chanoine Costecalde, membre de la Société des lettres. C’est l’un des 213 crânes trépanés découverts en Lozère depuis 1874, notamment par le docteur Barthélemy Prunières de Marvejols, plus tard par le docteur Charles... Lire la suite...

Le vase de Tarquinia

Le Vase de Tarquinia (vers 540 avant J-C)

Dit aussi Amphore de Tarquinia, ce vase à panse doté de deux anses est une céramique peinte et gravée de figures noires.

Comme son nom l’indique il provient de la cité étrusque de Tarquinia, aujourd’hui ville du Latium, de 16000 habitants, près de Rome, dont le cimetière a fait l’objet de nombreuses découvertes... Lire la suite...

Le salon de musique

Le salon de musique

Le salon de musique, ou d’après l’architecte Joseph Ignon (1871-1944) Le concert de famille, est une peinture à l’huile sur toile de grand format (190 x 209,5) du peintre italien Paul d’Orelli, de Locarno, peint un an avant la Révolution en 1788. Sont représentés à l’arrière-plan le père et la mère de la famille Ignon, et les quatre... Lire la suite...