Nos collections

La statue-menhirs des remparts de Mende, 3000 ans av. J.-C.

On appelle communément statues-menhirs les mégalithes du Néolithique sculptés de façon anthropomorphe (en forme d’homme). Cette pratique artistique est irrégulièrement répandue en Europe. Plusieurs zones de prédilection sont situées dans le sud de la France.

Le musée d’Avignon, le musée d’histoire naturelle de Nîmes ou le zoo de Lunaret (Montpellier) en présentent quelques exemplaires.

La riche collection rouergate en grès, propriété de la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron,  fait la notoriété du musée Fenaille de Rodez.

Quant au site exceptionnel de Filitosa, au sud de la Corse, il offre la possibilité de contempler ces œuvres d’art en granite du Néolithique, sur leur site d’origine en plein air.

La statue-menhir de Mende, en calcaire, est arrondie sur trois côtés, décorée d’un triple bandeau au-dessus du front. Celui-ci présente un double nœud à l’aplomb du nez. Le menhir semble enveloppé dans une lacerne.
H. 1,01m x L. 0,34m x P. 0,32m. Poids 306kg.

_______________________________________________________________________________________________________________________

Le plus : notre statue-menhir a été découverte le 18 février 1805 dans la démolition de la porte d’Angiran, élément architectural majeur à l’est des fortifications médiévales de Mende édifiées en 1170 par l’évêque Aldebert III du Tournel.

Elle fut ainsi utilisée pour la construction de ces remparts au XIIe siècle et contribua durant six cent ans à la protection de la cité.

Sculptée depuis des millénaires, où avait-elle passé sa monumentale première vie ? Ressurgie des murs des remparts, son entrée inaugurale au musée dès 1836 marque le début de sa troisième vie, celle de témoin historique et préhistorique à la fois.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vous aimerez peut-être également