Nos collections

3 – Le crâne trépané du dolmen de Chapieu

Le crâne trépané du dolmen de Chapieu (5000 ans ? avant J-C)

Le crâne trépané du dolmen de Chapieu a été mis à jour en 1914 par le chanoine Costecalde, membre de la Société des lettres. C’est l’un des 213 crânes trépanés découverts en Lozère depuis 1874, notamment par le docteur Barthélemy Prunières de Marvejols, plus tard par le docteur Charles Morel de Mende, président de la Société durant dix années. Un ensemble d’une quinzaine de ces crânes figure dans les collections du musée du Gévaudan.

Cela témoigne d’un très grand savoir-faire chirurgical préhistorique qui interroge encore aujourd’hui. Ces crânes ont été découverts, comme à Chapieu, dans les sépultures collectives que sont les dolmens sur nos causses ou dans les cavernes des Beaumes chaudes et de l’Homme Mort, en surplomb des gorges du Tarn. Le docteur Prunières fut le premier à utiliser le terme de trépanation, en référence à l’instrument du trépan. Une bonne part de ses découvertes, références nationales, ont rejoint le musée de l’Homme à Paris.

Cette technique, consistant à ouvrir la boîte crânienne pour soigner un homme ou une femme, est connue durant la période néolithique sur les cinq continents : chez les Indiens d’Amérique du nord, au Pérou, en Afrique, en Océanie. L’ensemble des découvertes faites sur les causses lozériens constitue le plus important foyer d’Europe et l’un des principaux foyers au monde.

Compte-tenu du constat de ré-ossification périphérique des orifices, voire de leur colmatage, on estime que cette chirurgie crânienne était couronnée de succès à près de 70 %.

_________________________________________________________________________________________________________________

Le plus : nul ne sait comment les patients supportaient de telles opérations il y a 6000 ans ; moins encore avec quel éventuel accompagnement analgésique.
Au nombre des précurseurs chirurgicaux, il est cependant intéressant de mentionner que c’est à l’hôpital de Mende qu’a eu lieu la première anesthésie générale en France, à l’éther, en août 1846.  Elle a été réalisée par le docteur Hercule Marcé (1807-1853) dit « le docteur de Mende », assisté des docteurs Auguste Magne (1811-1889) et Aristide Barbot (1800-1861), tous trois membres de notre Société.

_________________________________________________________________________________________________________________

 

Vous aimerez peut-être également