Nos collections

29 – Le portrait du comte Philibert d’Apchier, assassiné dans la cathédrale en 1605

A plus d’un titre l’affaire n’est pas banale. Après la destruction de la cathédrale de Mende par les Huguenots, sa reconstruction est amorcée en 1600.

En 1605 le chantier est loin d’être achevé (il le sera en 1620), on ne reconstruit pas une cathédrale incendiée en cinq ans ! Mais les fidèles peuvent de nouveau assister à la célébration des offices.

Lors de cette « inauguration » en janvier, se tient à Mende la session des États du Gévaudan, assemblée « départementale » sous la présidence du comte-évêque, représentative des trois ordres (noblesse, clergé, tiers-état).

Le 17 janvier Armand de Polignac, seigneur de Villefort, se présente aux Etats comme baron de Randon.

Philibert d’Apchier (ou plus récemment d’Apcher) lui dispute la préséance et l’obtient.

Le lendemain après l’offertoire, les proches de Polignac, outrés que les États aient ainsi tranché, font irruption armés dans la cathédrale où Philibert assiste à l’office.

Il est poignardé à mort par Annet de Polignac, frère cadet d’Armand.

Le prêtre qui officie, Jean Mauras, s’enfuit avec le calice dans la sacristie.

Armand de Polignac est bientôt condamné à mort par le parlement de Toulouse et décapité dans cette ville le 28  février.

L’huile sur toile représente le comte d’Apchier, vicomte de Vazeilhes, baron de La Garde, sénéchal de Mende (1560-1605). Belle copie offerte en 1908 au musée de Mende par son descendant le comte Raoul d’Apchier de la Chapelle.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le plus : Nostradamus (1503-1566) avait tout prédit dans le 12e des 97 Sixians « Six cents et cinq très grand nouvelle – De deux seigneurs grosse querelle – Dedans le Gévaudan sera – A une église après l’offrande – Meurtre commis -. Prêtre tremblant de peur se sauvera –

Ce n’est pas la seule prédiction de Nostradamus  concernant Mende et le Gévaudan.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vous aimerez peut-être également