Nos collections

Portrait de Mgr. de Choiseul-Beaupré (1685-1767)

Mgr de Choiseul était précédemment évêque de Saint-Papoul près de Castelnaudary. A ce titre, député des États du Languedoc, ancêtres de notre Conseil régional, il assiste en 1722 au sacre de Louis XV.

Nommé évêque de Mende en 1723 il devient l’avant-dernier comte-évêque du Gévaudan.

D’une durée de quarante-quatre années son épiscopat est le plus long de l’histoire. Sept vicaires généraux se succèdent à ses côtés, parmi eux deux de ses neveux.

Gabriel-Florent de Choiseul-Beaupré, parent du duc de Choiseul, chef du gouvernement de Louis XV,  entre dans l’histoire en 1764 avec l’affaire de la Bête du Gévaudan qui est pour lui « le fléau de Dieu ». Son mandement d’évêque de Mende exige de la part de tous les prêtres l’exposition du Saint-Sacrement dans toutes les églises et des quarantaines de prières reconduites. Las, avec quels résultats ?

Huile sur toile de 0,72m x 0,582m. Anonyme. Don du Dr Valentin en 1838, provenant de l’Union Chrétienne de Mende.

_______________________________________________________________________________________________________________________

Le plus : au terme de trois années la Bête est officiellement abattue le 19 juin 1767. Mgr de Choiseul-Beaupré meurt dix-huit jours plus tard  le 7 juillet à l’âge de 82 ans. Il est le dernier comte-évêque du Gévaudan à reposer dans la crypte des évêques sous le chœur de la cathédrale.

Dans le grand succès cinématographique, mais sans fidélité historique, Le Pacte des loups (2001), il est incarné par l’acteur Michel Puterflam.

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vous aimerez peut-être également