La Petite arabesque, 1921-1931, Edgar Degas

La notoriété d’Edgar Degas (1834-1917) est d’abord celle d’un grand maître de la peinture impressionniste.

Sa première incursion dans l’univers de la sculpture a lieu au salon de 1881 avec la Petite danseuse de 14 ans, connue dans le monde entier avec son tutu en véritable tulle.

A sa mort en 1917 on découvre dans son... Lire la suite...

Le canon de bois de Charrier, 1793

La Révolution atteint directement le clergé.

De novembre 1789 à août 1792, les mesures se succèdent : nationalisation des biens ecclésiastiques, suppression des ordres religieux, constitution civile pour le clergé, prestations de serment schismatique, condamnation des prêtres réfractaires de moins de soixante ans à l’exil ou à la mort.

Comme en Vendée, la Lozère reste très attachée à ses... Lire la suite...

11 août 2020 – à 18h à Nasbinals

Conférence à la “Maison Richard” – rue principale

«  Du cacao, venu du Nouveau monde au XVIe siècle, au thé d’Aubrac déjà ramassé par les moniales de l’abbaye de Bonnecombe au Moyen-Âge : deux goûteuses aventures et peut-être plus ! »

Françoise Remize-Lausanne, diplômée de l’École nationale de chimie fut longtemps biologiste dans un groupe agroalimentaire international, acteur majeur du marché mondial... Lire la suite...

Revue n°49 – Premier semestre 2020

Sommaire :

• Mot du Président – par Jean-Marc Chevalier
• Au coeur des coulisses du musée du Gévaudan
• les secrets de la bibliothèque de l’ancien grand séminaire – par Alain Laurans
• L’oeuvre du sculpteur Joseph Malet en Lozère – par olivier Poujol
• Les capitaines issus du peuple, pendant les guerres de religion, au XVIe siècle en Gévaudan... Lire la suite...

Portrait de Mgr. de Choiseul-Beaupré (1685-1767)

Mgr de Choiseul était précédemment évêque de Saint-Papoul près de Castelnaudary. A ce titre, député des États du Languedoc, ancêtres de notre Conseil régional, il assiste en 1722 au sacre de Louis XV.

Nommé évêque de Mende en 1723 il devient l’avant-dernier comte-évêque du Gévaudan.

D’une durée de quarante-quatre années son épiscopat est le plus long... Lire la suite...

Les plaques muletières, XVIe- XVIIIe siècles

Ces petites « lunes » de laiton et de fer étaient portées sur le front, par deux, en guise d’œillères par les mulets.

Sous la conduite des muletiers, ces bêtes de somme au pied sûr ont permis, durant des siècles grâce à leurs bâts, les transports de marchandises dans les zones de montagne, de la haute Auvergne au Bas... Lire la suite...

Mardi 28 juillet 2020 – “Comment la 3ème république a sombré”

Les femmes de Président ont toujours fasciné et font toujours l’actualité cinématographique ou politique : tante Yvonne dans le dernier film de Gaulle, Michelle Obama … et actuellement Brigitte Macron.

Chacune incarne une époque avec sa spécificité.

Marguerite Lebrun tient une place tout-à-fait à part au côté d’un président qualifié à tort de  président... Lire la suite...

La statue-menhirs des remparts de Mende, 3000 ans av. J.-C.

On appelle communément statues-menhirs les mégalithes du Néolithique sculptés de façon anthropomorphe (en forme d’homme). Cette pratique artistique est irrégulièrement répandue en Europe. Plusieurs zones de prédilection sont situées dans le sud de la France.

Le musée d’Avignon, le musée d’histoire naturelle de Nîmes ou le zoo de Lunaret (Montpellier) en présentent quelques exemplaires.…

... Lire la suite...

Les triens d’or mérovingiens de Banassac, VIème-VIIème siècles

C’est seulement en 1838, au Cabinet des médailles à Paris, qui en détient vingt-six exemplaires, qu’on déchiffre  enfin l’inscription « Bannaciaco » sur ces pièces d’or mérovingiennes, révélant ainsi qu’elles ont été frappées à Banassac en Lozère. Plus précisément « sancti martini bannaciaco fecit », soit au monastère saint Martin qui verra naître La Canourgue.…

... Lire la suite...